Qui sommes-nous ? Comment nous rejoindre ?

Nous constituons un réseau d’enseignants du supérieur et de chercheurs qui luttent contre toutes les formes, anciennes et nouvelles, de racisme et d’antisémitisme, et qui soutient la laïcité.

Pour rejoindre le réseau, et sa liste de diffusion et de réflexion créée le 10 mars 2016, vous devez être enseignants dans le supérieur (Université, Classes préparatoires, Grandes Écoles) ou chercheurs (y compris post-docs et doctorants) et écrire à <vigilance.universites-request@groupes.renater.fr>

En rejoignant le réseau, vous êtes automatiquement inscrit sur une liste de diffusion qui permet l’échange d’informations. Devenir membres engagent à ne pas diffuser hors de la liste les messages diffusés sur la liste. Les messages libres échangés sur cette liste n’engagent que leurs auteurs, sauf précision contraire. Les seules positions officielles du collectif Vigilance Universités sont la définition de ce réseau indiquée ci-dessus, les raisons du réseau présentées ci-après et les textes signés par lui que l’on trouve sur ce site.

Les raisons du réseau :
– lutter contre le racisme et l’antisémitisme, le communautarisme et le racialisme,
– défendre et promouvoir la laïcité,
– informer sur la législation,
– organiser des rencontres, des débats à l’université,
– signaler les problèmes rencontrés dans les universités pour d’éventuelles poursuites,
– faire connaître (sensibiliser au sujet de) la situation dans les universités,
– nourrir les analyses et les réflexions concernant le racisme et l’antisémitisme, le racialisme et le communautarisme, et la laïcité à l’université.
– favoriser la création de comités locaux et organiser les relations entre eux.

(La Licra, Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, soutient ce réseau et s’offre à lui apporter son aide notamment juridique.)

La commission « Laïcité » du Snesup de l’Université de Lille, un des deux groupes à l’origine de Vigilance Universités, organise des rencontres autour de la laïcité depuis une dizaine d’années. Nous reprenons ci-dessous le texte de présentation de ces rencontres qui date de 2015, et qui présente des objectifs que Vigilance Universités intègre dans ses réflexions et actions :
Dans le climat actuel de montée de l’extrême-droite, du repli identitaire, du populisme, des intégrismes religieux, la laïcité est de plus en plus attaquée. Or elle est pour nous un des principes fondamentaux de la République et de la démocratie, qui permet l’expression des croyances et des non croyances dans le respect de tous. Elle est bien sûr attaquée par les intégristes chrétiens qui manifestent notamment contre le mariage pour tous et les droits des homosexuels. Les progressistes sont généralement unis face à cette intolérance-là. C’est face à la montée de l’intégrisme musulman qu’ils ont tendance à se diviser. Pour certains, le combat est le même quelle que soit la religion et ce n’est pas parce que nos compatriotes musulmans sont l’objet de racisme qu’il ne doit pas l’être. Pour d’autres, l’Islam est la religion des dominés et ne doit pas être perçue comme le christianisme qui était au 19e siècle, et serait encore, du côté des dominants. Pour les premiers il y a urgence à se rassembler contre la volonté de mainmise des intégristes musulmans dans les quartiers populaires, notamment sur les esprits des jeunes, mais aussi dans les établissements d’enseignement dont les universités. Pour les seconds, il y a urgence à dénoncer « l’islamophobie » derrière les revendications laïques envers l’Islam. Pour y voir plus clair et en débattre collectivement, il nous a semblé important d’organiser à l’Université une discussion sur ces questions en invitant divers conférenciers qui sont engagés dans ces débats au niveau national.

 

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close